LDLC Asvel féminin aux portes du Final Four !

Dès leur première année en EuroLeague, les filles de LDLC Asvel féminin se hissent jusqu’en quart de finale, dernière étape avant d’atteindre le mythique Final Four.

Mercredi 26 février 2020. Les filles de Valéry Demory jouent leur place en quart de finale lors d’une confrontation ultime face au leader de la poule, Fenerbahçe, à l’Astroballe. Après un départ en trombe pour les Lionnes, l’équipe turque ressert l’écart, présageant une confrontation de haut niveau. A la mi-temps, les deux équipes sont aux coudes à coudes, et repartent aux vestiaires sur un score de 34 à 33.

De retour sur les parquets, l’Asvel garde l’avantage grâce à une équipe combative et soudée, identité du club depuis le début de la saison. Elles finissent par s’imposer devant leur public face à une grande équipe du Fenerbahçe (78-65), accédant ainsi à la deuxième place du classement et par conséquent, au quart de finale de l’EuroLeague, pour la première fois de l’histoire du club.

A présent, les Lionnes ont besoin de leur public, et de leur soutien habituel pour affronter l’équipe russe d’Orenbourg à Mado Bonnet lors de ce quart de finale aller. Une grande mobilisation de leurs supporters sera nécessaire pour continuer à écrire l’histoire du club mais aussi de la ville en Europe.

Cette saison 2019/2020 en EuroLeague est aussi historique pour le basket féminin français avec la présence de trois clubs français en quarts de finale : Bourges, Lyon et Montpellier.

Programme des quarts de finales : 

Mercredi 11 mars (matchs aller) :

  • Ekaterinbourg – Montpellier
  • USK Prague – Schio
  • Lyon – Orenbourg
  • Fenerbahçe – Bourges

Mercredi 18 mars (matchs retour) :

  • Orenbourg – Lyon
  • Montpellier – Ekaterinbourg
  • Schio – USK Prague
  • Bourges – Fenerbahçe

L’histoire du club se joue dès ce mercredi 11 mars à 20H au gymnase Mado Bonnet. Afin d’obtenir vos places, direction le site internet de LDLC Asvel féminin.

Facebook : Basket Fly

Crédit photo : LDLC Asvel Féminin – Twitter

Laisser un commentaire

odio neque. id ante. Lorem consequat. at quis, ipsum sit