L’AVENTURE AMÉRICAINE DE JEUNES LYONNAISES #6: MANON CHÉRUBINI, DE ST CHAMOND À ANGELO STATE

Passée par les sélections départementales et régionales ainsi que par le Pôle Espoirs du Lyonnais, Manon Chérubini a également tenté l’aventure outre-atlantique.
Après avoir fait ses premières armes à St Jean Bonnefonds en Minimes (U15) et Cadettes (U17) France, Manon a rejoint le CASE en NF3 (championne de France NF3 2007) puis en NF2.
Suite à un passage d’un an à St Chamond en NF2, elle rejoint Laveyron en NF1 pour ce qui sera la dernière page de sa carrière en France avant de s’envoler pour Angelo State au Texas.

Rencontre avec Manon pour découvrir ce qui lui a fait traverser l’Atlantique et son quotidien dans le Texas:

L

Direction Angelo State University

Qu’est-ce qui a motivé ton départ sur le continent américain ?

L’approfondissement de l’apprentissage de l’anglais est à la base de mon départ. De nos jours, il devient impératif de savoir pratiquer l’anglais, professionnellement et sportivement, puisque c’est la langue universelle. Et bien sur j’étais motivée par le fait de jouer aux Etats-Unis, de découvrir le niveau, et de rencontrer de nouvelles personnes par le biais du basket.

Pourrais-tu nous faire connaître ton université ?

Cette saison je suis une étudiante et athlète d’Angelo State Université. Située dans la ville de San Angelo au Texas, c’est une université qui accueille environ 6,500 étudiants. Les couleurs de l’université sont or et bleu et la mascotte est un bélier. Athlétiquement, l’université comprend 9 sports différents (Baseball, Softball, Basketball, Cross Country, Track and Field, Volleyball, Football, Soccer, et Golf).

Quel diplôme prépares-tu ?

Je suis parti aux Etats Unis après avoir réussi un BTS Négociation et Relation Client, j’ai donc continué dans ce domaine en choisissant Marketing Management et Business Administration comme majors durant mes deux ans de Junior College. Cette année je m’oriente vers Business International pour obtenir un Degree au bout des deux ans d’université.

L

L

Objectif: titre de Conférence !

Quel est ton emploi du temps de la semaine ?

Pour l’instant on est encore dans la période de préparation physique donc mon emploi du temps ressemble à ça:
6h muscu, de 8h à 12h cours, 14h30 prépa physique (conditioning).
Parfois l’équipe prend un moment de se retrouver juste pour jouer entre nous.

Dans quel championnat as -tu évolué jusqu’à présent ? Comment ça s’est passé ?

J’ai évolué deux ans en NJCAA et obtenu des résultats satisfaisants. Mon équipe était compétitive et avec objectif de gagner le titre de Conférence. Malheuresement l’objectif n’a pas été atteint ces deux dernieres années.

Et cette saison ?

Cette année je vais évoluer en NCAA Div. 2, dans la Lone Star Conférence, et ayant pour objectif de gagner le titre.

Y-a-t-il des joueuses à très fort potentiel que tu as cotoyées ou rencontrées (un peu comme Delle Done qui jouait avec Nina Déal) ?

Je ne connais pas encore les joueuses dans ma conférence cette année, et je n’en ai pas croisé les deux précédentes années.

Toi qui a connu la NF1, NF2, NF3 et championnat de France jeunes, Comment évalues-tu le niveau de ton championnat ?

Comme je l’ai dis précédemment, pour l’instant je ne peux que comparer avec le niveau Junior College puisque je vais découvrir le niveau NCAA seulement cette année. Disons que ça valait la NF2. La différence étant que toutes les filles ici ont entre 18 et 24 ans donc parfois elles manquent encore un peu de maturité. Mais l’athléticisme compense.

L

Les différences avec la France:

Qu’est-ce qui t’a le plus surprise ou dépaysée au début, en général puis plus spécifiquement dans le Basket?

D’un point de vue général, c’est le rythme de vie qui m’a le plus surprise au début. Avoir 3 heures de cours le matin et 2 heures d’entrainement l’après midi c’etait plutôt cool pour moi qui avais l’habitude d’etre, en France, en cours toute la journée et avoir entrainement le soir.
D’un point de vue basket, je dirais que c’est l’athleticité des filles et les différences dans les règles du basket qui m’ont le plus dépaysées.

Tu peux nous détailler ces différences de règles ?

En effet la NJCAA a différentes règles (je vais découvrir ce qu’il en est pour la NCAA mais ça devrait etre assez similaire), en voici quelques unes: une possession de balle c’est 30sec et non 24. Il n’y a pas les 8sec pour passer le milieu de terrain. Tu peux faire une remise en jeu en zone avant et passer en zone arriere. Au lancers francs il y a 6 rebondeurs (2 défenseurs et 1 attaquant de chaque côté). Et tu peux avoir 2 lancers francs ou 1 seul si le panier à été accordé (comme en France), mais tu peux aussi avoir un « one and one », c’est à dire que si tu rates le premier il y a rebond et ça joue. Tu tires le 2e seulement si tu marque le premier. (ndlr: nous avons par le passé joué avec cette dernière règle, le 1+1)

Qu’est-ce qui diffère le plus du basket français dans ce qui t’es proposé?

Le basket français est plus structuré et technique. Ici c’est plus rapide et athlétique.

Cette expérience t’est-elle profitable ? A tout point de vue ?

J’ai eu la chance de tomber sur un excellent coach et un très bon assistant au début de mon aventure et pour lesquels j’ai joué pendant mes deux années de Junior College. Coach Harrell & Coach Meat. Ils m’ont fait évoluer en tant que basketteuse mais aussi en tant que personne. La saison dernière j’ai fait une de mes meilleures saisons baskettement parlant, et j’ai été nommée All-American, All-Conference et All-Academic. (ndlr: 13,5 pts /m, 4,5 rbds /m et 4,1 pd /m).
Je les remercierai jamais assez pour tout ce qu’ils ont fait pour moi ces 2 dernières années.

As-tu croisé d’autres joueuses françaises ?

J’ai croisé Fanny Cavallo qui jouait à Georgia Perimeter la saison 2011-2012.

L

« Faire ma vie aux Etats Unis »

Quels sont tes projets ?

Obtenir mon Degree, faire un an d’internship et en meme temps préparer mon dossier pour obtenir les papiers de resident permanent. Pour ensuite trouver un bon travail et faire ma vie ici, aux Etats Unis.

J’allais te demander comment tu voyais ton retour dans le basket français mais la question visiblement n’a plus lieu d’être ?

Effectivement, je n’envisage pas revenir jouer en france.

Qu’est-ce qui t’incites à faire ta vie aux Etats Unis plutôt qu’en France ?

Je suis tombée amoureuse du pays, du style de vie, et d’un américain avec qui je veux m’installer ici. Cependant je pense avoir de meilleurs opportunités pour trouver un bon boulot ici plutôt qu’en France. En obtenant mon Degree des portes devraient s’ouvrir à moi aux Etats Unis, alors qu’en France pas forcement puisqu’il n’y a pas vraiment d’equivalent pour les diplômes.

Et tu arrives à suivre le basket français au cours de ta saison ?

La premiere année j’arrivais a suivre oui, mais maintenant j’ai un peu décroché. Je me renseigne seulement sur les résultats de ma soeur. (ndlr: Laure Chérubini en NF2 à St Chamond au SCB)

L

Oser et Tenter !

Manon, le mot de la fin est pour toi:

Toujours aller au bout de ses rêves. Oser et tenter, de pas avoir peur de l’inconnu. Penser au futur et à l’expérience que tu peux engranger en partant à l’aventure.

Merci Manon. Bonne chance dans ta nouvelle vie américaine et en espérant quand même te voir évoluer à l’occasion sur un parquet français…

L

Dans l’ambiance de South Georgia Tech:

.

Laisser un commentaire