L’AVENTURE AMÉRICAINE DE NOS JEUNES LYONNAISES #4: MAGALI DUBOIS, DE BELLEVILLE À MADISON

L

DIRECTION MADISON CHEZ LES BULLDOGS…

L

Qu’est ce qui a motivé ton désir d’aller aux USA ?

Au cours de stages d’été j’avais rencontré des jeunes partis étudier aux Etats-Unis et je commençais à envisager mon projet de partir moi aussi. Mon souhait a été satisfait quand mes parents ont accepté de m’envoyer faire ma terminale aux USA, en tant qu’ « exchange student » avec comme objectifs la maitrise de l’anglais, la découverte de la vie américaine et surtout pour moi le basket aux US.

Et ton intégration s’est bien passée ?

Je me suis donc retrouvée le 10 août 2011, 10 jours après mon 17ème anniversaire, dans un petit village, Madison, situé au milieu du Kansas, Etat lui-même au milieu des US. Les premières semaines ont été difficiles pour moi au niveau de la langue : j’avais mon niveau de classe de 1ère, et aucun habitant ne connaissait le moindre mot de français. Mais j’ai très vite découvert des gens ouverts et chaleureux (ma famille d’accueil tout particulièrement) tous prêts à m’aider.

L

Ta rentrée scolaire s’est bien passée ?

La rentrée scolaire s’est faite le 20 août à la highschool en « senior class » (12th grade) soit l’équivalent de la terminale française. Mes cours allaient de 8h à 15h 30 et ensuite les après-midi étaient consacrés au sport ou aux devoirs.

Par rapport à la rentrée en France, ça t’a changée ?

Les relations avec les professeurs sont bien différentes de ce qu’on connait en France, entre les « high-five » (tape dans la main) dans les couloirs ou encore à la fin de l’année, quand ma prof de « gouvernement » (aussi coach de basket) jouait avec nous à shooter des paniers dans la corbeille à papier depuis l’autre bout de la classe !

Et le contenu est différent ?

C’est surtout qu’ill y a ici beaucoup d’événements scolaires ; j’ai eu la chance d’être élue « Queen of Courts » en février et également de participer à « Prom » (bal de Promo).
Le 20 mai 2012 a eu lieu la graduation des séniors de la high school. C’est une cérémonie marquant la fin des études secondaires ; j’ai donc eu droit à ma grande robe noire, au chapeau carré et plat, ainsi qu’à une écharpe jaune aux couleurs du lycée.

 

L

Le sport y tient une place importante ?

J’ai opté pour le sport mais ici on ne pratique qu’un sport par trimestre. J’ai commencé par le volley au premier trimestre, puis le basket, puis l’athlétisme. Il y a peu de clubs sportifs (sauf en grande ville) et le sport se pratique essentiellement dans le cadre de l’école.
Les parents et les habitants soutiennent tous leurs équipes et il y a de nombreux spectateurs à chaque match. Dans ce village de moins de 1000 habitants il y a deux gymnases équipés de salles de musculation et un stade d’athlétisme avec 800 places en gradins et une piste olympique en revêtement synthétique.
Il me reste aujourd’hui à terminer ma saison d’athlétisme par les phases finales des relais 4x100m et 4x400m où je suis qualifiée. Ces compétitions se dérouleront à Wichita et plus de 30 000 spectateurs sont attendus comme chaque année.

L

Tu t’es fait rapidement ta place dans l’équipe ?

Lorsque le championnat de basket a commencé mi-novembre je pouvais assez bien me débrouiller en anglais pour comprendre les instructions de mes coaches, et l’entrainement à la pratique du volley avait été une bonne préparation physique avec la surprenante découverte d’entrainement à 6h du matin au moins une fois par semaine!

Quel a été le résultat sur la saison ?

Le championnat de basket a consisté à faire 2h ½ d’entrainement par jour sur 5 jours, avec 2 matchs par semaine et s’est terminé mi-mars. Notre équipe a remporté le titre de championnes du Sous-Etat (« Sub-State ») et nous avons perdu en ¼ de finales de l’état du Kansas. (en football américain les garçons ont été champions du Kansas dans leur catégorie, 2 années consécutives !).

L

L

Et maintenant ?

Bientôt ce sera le retour en France pour une nouvelle année de terminale (il n’y a pas de reconnaissance du diplôme entre la France et les USA), où j’aurai la tête pleine de souvenirs.

Tu te vois retourner aux Etats Unis après cette expérience ?

Je souhaite vraiment revenir aux US car j’ai été séduite par la mentalité positive des gens, leur simplicité et leur gentillesse, même si je pense que ça doit être différent dans les grandes villes. J’ai eu plusieurs contacts avec des universités mais il me reste à définir réellement mon choix d’études pendant mon année de terminale ES en France.

Nous reverrons prochainement avec plaisir Magali sur les parquets de basket français après cet intermède américain.
Merci à Magali pour ce sympathique détour outre atlantique. Nous constaterons bientôt toute l’expérience qu’elle a du engranger au cours de cette saison qui en vaut surement plusieurs pour l’expérience vécue…et qui devrait lui ouvrir les portes d’une nouvelle carrière.

L

Laisser un commentaire