LFB – De grands changements du côté de LDLC Asvel Féminin et de Charnay Basket

Le 10 avril 2020, la FFBB a annoncé l’arrêt définitif de la saison LFB 2019/2010. Depuis ce jour, toutes les équipes de la grande ligue ont débuté leur recrutement pour la saison prochaine impliquant de nombreuses signatures. Du côté de LDLC Asvel Féminin, quatre nouvelles joueuses rejoignent les rangs des Lionnes tandis que Julie Allemand quitte le club pour intégrer le BLMA. Pour Charnay, c’est un départ important qui se réalise avec la signature de Laetitia Guapo à Bourges. 

Julie Allemand signe au BLMA

Après deux saisons passées à Lyon, Julie Allemand signe avec Montpellier. Une nouvelle peu surprenante lorsque l’on sait qu’elle avait déclaré son départ, fin janvier, notamment auprès des journalistes du Progrès. Plusieurs rumeurs annoncées la meneuse belge au sein des rangs du BLMA dès la saison terminée. Des rumeurs à présent confirmées par Montpellier et une vidéo postée sur Twitter.

Proche du titre de MVP lors de la saison 2018/2019, sa deuxième saison chez les Lionnes fut réussie que ce soit en LFB et en EuroLeague où elle fait partie des nominées pour être élue meilleure extérieure de la saison. Un départ difficile pour les fans et aussi le club, qui voit partir l’une des joueuses majeures de son effectif. A seulement 23 ans, Julie Allemand domine déjà à son poste, et pourtant, elle n’a pas encore exploité tout son potentiel. Un talent qui va encore progresser, notamment cet été en WNBA avec les Indiana Fever, avec qui elle a signé un contrat sur plusieurs années. Cependant, il y a pour le moment aucune certitude sur le maintien et le bon déroulement de la saison WNBA cet été.

Un effectif remanié pour Lyon

Afin de remplacer Julie Allemand, les Lionnes ont misé sur une jeune joueuse à potentiel provenant de Tarbes, Marine Fauthoux. Âgée de 19 ans, la meneuse a déjà eu l’expérience des grands rendez-vous avec notamment sa sélection en Equipe de France lors du dernier EuroBasket 2019 en Serbie où les joueuses ont terminé vice-championnes d’Europe. Mais aussi lors du TQO pour les Jeux Olympiques 2021 qui ont eu lieu en France. Sans oublier son titre de championne d’Europe U16 en 2017 mais aussi son titre de vice-championne duMonde U17 en 2018.

Je suis très content de l’arrivée de Marine à Lyon. Elle fait partie de cette génération en or qu’on espère voir briller pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Elle a beaucoup de créativité et de fraîcheur et je sais qu’elle saura relever le challenge et prendre ses responsabilités avec nous. Et elle pourra bénéficier de l’expérience d’Ingrid, une des meilleures Françaises à ce poste. 

Tony Parker 

Son arrivée est accompagnée par celle de Sara Chevaugeon qui a évolué la saison dernière avec Charleville-Mézières. Avec les Flammes, l’arrière affiché une ligne statistique de 8,9 points, 2,9 rebonds et 2,6 passes décisives de moyenne. Un retour dans son ancien club, elle qui avait joué à Lyon entre 2012 et 2015. Comme Marine Fauthoux, Sara Chevaugeon fait aussi parti du groupe médaillé d’argent lors de l’EuroBasket 2019 et possède à son compteur 15 sélections en Equipe de France.

C’est l’une de nos priorités pour avoir une équipe compétitive : faire venir à Lyon des joueuses internationales. Sara a été très régulière ces dernières saisons. On compte sur elle pour apporte au groupe toute sa polyvalence à l’extérieur. Elle a déjà évolué avec beaucoup de filles de l’équipe. Elle connaît le club, la ville. L’adaptation sera très rapide pour Sara. 

– Tony Parker 

Au poste d’ailière, les Lyonnaises recrutent une joueuse qui était attendue sur le marché des signatures par de nombreuses équipes en EuroLeague, Aleksandra Crvendakic. Évoluant avec Sopron cette saison, l’ailière Serbe tournait à 12,9 points, 5,3 rebonds et 3,1 passes décisives de moyenne par match.

On en a eu la confirmation contre nous cette saison (Aleksandra Crvendakic a compilé 18 points, 8 rebonds, 7 passes décisives à Mado Bonnet), Aleksandra est une excellente joueuse qui peut évoluer aux postes 3-4. C’est une vraie joueuse d’équipe et elle n’a que 24 ans donc elle a encore une belle marge de progression. 

– Tony Parker 

Enfin, c’est au poste de pivot que LDLC Asvel se renforce avec l’arrivée de Nayo Raincock-Ekunwe. Après avoir joué à Bourges lors de la saison 2018-2019, puis à Orenbourg la saison précédente, l’intérieure canadienne rejoint les rangs des Lionnes afin de former un duo 100% canadien dans la raquette avec Michelle Plouffe. En EuroLeague, la MVP 2018 de Ligue Féminine tournait à 9,5 points, 8,3 rebonds et 2 passes décisives par match. L’été dernier, l’intérieur évoluait au côté de Marine Johannès avec les New York Liberty. Un élément qui peut faciliter son intégration au sein de l’équipe.

C’est une joueuse que nos supporters ont pu voir aussi cette saison car elle nous a fait très mal lors du quart de finale à Mado (18 points à 8/15 et 11 rebonds) ! Nayo est une athlète impressionnante, une vraie battante sur le terrain et avec un état d’esprit irréprochable en dehors. Je sais qu’elle s’adaptera très facilement à l’équipe, dans un championnat qu’elle connaît bien

– Tony Parker

Annoncée depuis plusieurs mois, Paoline Salagnac prend sa retraite de manière anticipée en raison de la pandémie du Covid-19. Elle rejoint la direction du LDLC Asvel féminin en tant que directrice sportive.

Charnay perd l’une des joueuses majeures du titre de LF2

C’est officiel. La numéro un mondial de basket 3X3 ne re-signera pas avec Charnay la saison prochaine. Après deux saisons avec les Pinkies, un titre de champion de France LF2 et une montée en LFB, Laetitia Guapo s’offre une nouvelle aventure en rejoignant le Tango Bourges Basket. Cette saison avec Charnay, Laetitia Guapo inscrivait 12,5 points à 34,5% aux tirs, 5,8 rebonds, 4 passes de moyenne.

Elle va apporter aux Berruyères sa qualité de shoot, mais aussi et surtout sa vitesse incroyable en transition. Joueuse d’expérience, Bourges réalise un recrutement intelligent et intéressant pour la saison prochaine en LFB mais aussi en EuroLeague.

Du côté de Charnay, c’est une joueuse identitaire et fondamentale qui quitte le club. Prochain objectif pour les Pinkies : recruter de nouveau talent sur les lignes arrières pour combler ce départ.

Crédit photo : FIBA – Basket Europe – Sport Business Mag – FFBB

Laisser un commentaire