RF1: ZOOM SUR NATHALIE TAILLEFERT….

RF1: ZOOM SUR NATHALIE TAILLEFERT....
Nathalie TAILLEFERT 27 ans Poste 2 Club: SGOSFF RF1

RF1: ZOOM SUR NATHALIE TAILLEFERT....

> Quel est ton(es) poste(s) de jeu habituel?

Je suis arrière de formation, mais il m’arrive également de jouer à la mène (voire à l’aile suivant les besoins de l’équipe).

> As tu des projets basket précis, en tant que joueuse, mais peut-être aussi plus tard en tant qu’entraîneur ou autres ? Comment te vois tu dans quelques saisons ?

Je n’ai pas de projet basket particulier ni en tant que joueuse ni en tant qu’entraineur. J’ai entraîné pendant trois ans (Benjamines – OLB, Minimes garçons – OSFB et Cadets – OLB) mais faute de temps je n’ai pas continué.
Je sais simplement que je terminerai cette saison en faisant de mon mieux de manière à ce que l’équipe atteigne les objectifs qu’elle s’est fixée. Je verrai en fin de saison ce que je déciderai mais ça fait déjà quelques temps que je réfléchis. Je pense peut-être arrêter le basket pour me lancer dans un autre sport.

> Tu réalises une saison remarquable, est-ce ta meilleure saison à ce jour ?

En terme de statistiques, il s’agit en effet de ma meilleure saison. Si l’on s’en tient au niveau, mes meilleures saisons seraient plutôt ma dernière année cadette et ma première année sénior, au cours desquelles j’ai pu évoluer en NF3 avec l’ASV.

> Ca te fait quoi d’être la meilleure marqueuse de la RF1 ?

Rien de bien particulier, si ce n’est le plaisir de contribuer à la victoire de l’équipe. Contrairement à ce que les gens pourraient penser, je ne suis pas du tout attirée par le nombre de points que je marque à chaque match. L’essentiel est que nous gagnions et que nous nous faisions plaisir sur le terrain. Je reste néanmoins fière de ce parcours.

> Bien que ta moyenne de points par match (la meilleure de la ligue) soit très nettement au-dessus de la norme de la RF1, tu as bien du rencontrer des problèmes cette saison.
Est-ce qu’une équipe ou une joueuse en particulier ont réussi à te mettre un peu en défaut à la marque ?

Non, je n’ai pas rencontré cette saison de grosse défense me posant problème et m’empêchant de jouer mon basket. J’essaye de m’adapter au mieux aux équipes adverses pour continuer à me faire plaisir.

RF1: ZOOM SUR NATHALIE TAILLEFERT....

> Comment trouves-tu le championnat de RF1, cette année ?

Je trouve malheureusement le niveau RF1 relativement faible cette année. Ainsi l’écart avec la NF3 est d’autant plus grand.

> Parlons de ton équipe, quelles ambitions vous êtes-vous fixées avec le SGOSFF à court et moyen terme ?

Les ambitions sont claires depuis trois saisons ; il s’agit d’accéder à la NF3. Nous travaillons dur à l’entraînement pour être à la hauteur de nos ambitions. A l’heure d’aujourd’hui, nous voulons terminer au mieux cette saison et nous verrons ensuite ce qui se passera l’année prochaine…

> Tu as beaucoup de contacts avec les autres équipes RF1 ?

Pour être sur les terrains depuis maintenant quelques années, je connais de nombreuses joueuses soit parce que j’ai déjà joué avec elles, soit parce que j’ai déjà joué contre elles. Dans deux équipes de la poule, j’ai des amies proches ; je n’aime pas particulièrement jouer contre mes « copines ».

> Quel est ton modèle de joueuse ? Y a-t-il une joueuse qui t’inspire tout particulièrement ?

A vrai dire, pas du tout, puisque je ne regarde pas le Basket féminin.

> Tu suis un peu le haut niveau ?

Rarement, juste la Pro A et l’Euroleague à l’occasion.

> Qu’as-tu pensé des jeunes du pôle que tu as rencontrées récemment ?

De jeunes joueuses talentueuses qui promettent, pour certaines, un bel avenir. J’ai apprécié également leur très bon esprit sur le terrain. Je pense que c’est réellement une chance pour ces jeunes de pouvoir bénéficier d’une structure telle que le pôle espoir, chose qui n’existait pas « à mon époque ».

RF1: ZOOM SUR NATHALIE TAILLEFERT....

> Quels sont tes meilleurs souvenirs de basket ?

Je retiendrai deux événements majeurs qui m’ont marquée. Tout d’abord une demi-finale de Coupe de France en 2000 (deuxième année cadette). Secondement, le titre de championne région cadette avec l’ASV en 2001 (sachant qu’à cette époque, il n’y avait pas de cadettes France).

> Des regrets, peut-être ?

Pas spécialement. J’aurai pu peut-être privilégier le basket à mes études à un moment de ma vie mais j’ai fait le choix de m’investir complètement dans mon avenir professionnel. J’en suis aujourd’hui heureuse puisque j’exerce un métier qui me plaît. (ndlr: professeur des écoles, donc)

> Penses-tu que le Basket féminin a la place qu’il mérite ?

Je ne suis pas en mesure de répondre à cette question étant donné que je ne suis vraiment pas le Basket féminin. Néanmois, le basket se développe de plus en plus et le Basket féminin devrait en bénéficier par la suite.

> Quels sont tes loisirs ?

Je consacre beaucoup de temps à mon métier. Ainsi, je profite de mon temps libre pour me reposer et prendre soin de mes proches. J’aime aussi lire et voyager.

> Avant de nous quitter, je te laisse le mot de la fin:

C’est tant mieux pour moi si je marque des points mais ces paniers ne viennent pas forcément d’exploits individuels ; ils sont le fruit d’un travail collectif. Dédicace à mes coéquipières.

Le plus important sur le terrain, c’est de se faire plaisir ! il faut garder ça à l’esprit. Quand on veut, on peut !

> Y a-t-il une question que tu aurais aimé que je te pose ?

Pas spécialement. J’espère seulement que suite à cette interview, je n’aurai pas une boîte à chaque match…

Rassure toi, Nathalie, tes performances dans les trophées RF1 n’avaient echappé à personne.

Merci en tout cas à Nathalie qui a tenu à réaliser cet entretien juste avant de faire ses valises et de partir en voyage afin de participer au lancement de BasketFly.fr.
Rendez-vous est pris probablement avec Nathalie pour les Trophées RF1 en fin de saison.

Laisser un commentaire