Coupe de France U17: Le FC Lyon ASVEL échoue en finale face à Mondeville

USO Mondeville – FC Lyon ASVEL  66 – 63

QT: 18-14  15-16  8-9  25-24

QT: 18-14  33-30  41-39  66-63

Mondeville: Gomis 21 (16 d’éval), Robin 15 (57% aux tirs, 11 rbds, 17 d’éval), Bussière 12 (12 rbds), Guennoc 7 (6 pd, 5 int), Niare 6, Hiache 3, Seghomonian 2, Quebriac, Gueye, Detchart

Lyon ASVEL: Makani 14 (10 rbds, 8int, 6 f pr, 14 d’éval), Secchiaroli 9, Devaux 9, Pardon 8 (8 pd, 7 int, 16 d’éval), Wembanyama 7, Droguet 7 (100% aux tirs), Vergiat 5, Piper 4, Sow, Dietrich

Les chiffres du match:

Balles perdues: Mondeville 31, Lyon 19

Rebonds: Mondeville 57 , Lyon 42

Interceptions:  18 Lyon, 9 Mondeville

Réussite aux lancers francs: Mondeville 70% (24-34), Lyon 50% (11-22)

Points du banc: Lyon 25, Mondeville 5

 

Les 2 équipes parmi les plus titrées ont offert un beau spectacle avec en plus un suspense qui a tenu l’AccorHotels Arena en haleine.

Le 1er QT est à l’avantage de Mondeville avec une Vaciana Gomis bien inspirée auteure de 9 des 18 pts de son équipe. Les normandes ne sont pas loin de faire un premier break en menant 18-9 mais heureusement le FC Lyon ASVEL va limiter la casse avec un 5-0 qui ramène la marque à 18-14 avant d’aborder le 2e QT.

Dans la dynamique de la fin du 1er QT avec un nouveau 5-0 par Monique Makani et Yanaelle Devaux (10-0 cumulé donc sur les 2 QT), les jeunes lionnes vont se voir propulsées en tête (21-18) et prendre l’ascendant…jusqu’à 4 mn de la mi-temps où Mondeville reprend les commandes pour à nouveau mener 33-30 à la mi-temps après un dernier panier de Mélissa Secchiaroli

Au retour des vestiaires, c’est encore Lyon qui réalise la meilleure entame avec un 6-0 signé Droguet – Pardon – Devaux. Les défenses se resserrent et la réussite n’est plus au RV de part et d’autre, le QT se termine sur le score étriqué de 8-9 pour nos représentantes avec un 41-39 à la marque qui laisse encore pas mal d’espoirs.

Pour le dernier acte, les 2 équipes se lâchent et on assiste à un chassé croisé avant que Mondeville ne se détache nettement (+7, 49-42). Mélissa Secchiaroli par un 3 pts bienvenu met un terme à l’envolée normande mais l’USO garde les commandes jusqu’à  4 mn de la fin de match où Marie Pardon ramène son équipe à égalité sur un 3 pts à longue distance. Maroussia Droguet remet ça à 3 pts mais Mondeville a les nerfs solides sur la ligne à 3 pts en signant un 8 sur 8 aux lancers francs qui les maintient en tête.

Le suspense est toutefois toujours présent. A 1’28 de la fin Marie Pardon ramène l’écart à -2 (61-59) sur un lancer. Guennoc réplique et donne 4 pts à son équipe à 46 s du terme. Même écart à 14 s sur un lancer réussi de Gomis,  le doute s’installe côté lyonnais mais pas longtemps car Mélissa Secchiaroli dans le corner sort un 3 pts qui permet d’y croire à 9 s (64-63). Après un temps mort de leur coach, les normandes vont faire circuler le ballon pour faire courir le chrono avant que les lyonnaises ne puisse faire faute à 4 s. L’USO ne craque décidément pas et Bussière rentre ses 2 lancers qui entérinent la victoire normande à l’issue d’un dernier QT de très bon niveau.

Dommage, les lyonnaises n’étaient pas loin d’autant qu’au vu du nombre d’interceptions (18 contre 9), des pertes de balles de leur adversaires (31!, 19 seulement pour Lyon) et d’un apport conséquent du banc (25 contre 5 pour l’USOM), il y avait la place pour décrocher le Trophée. Un peu plus de réussite aux lancers aurait pu suffire. Cette défaite ne doit pas effacer le remarquable parcours des U17 d’autant qu’il reste matière à marquer la saison avec le final four U18, le final four espoirs ainsi qu’une éventuelle finale pour la place en NF1 qui se profilent et dont bon nombre de U17 prendront part. 

L’USO Mondeville a eu le dernier mot face aux lyonnaises. Photo H Bellenger ffbb

Laisser un commentaire