EuroLeague – Une organisation particulière pour une saison particulière

Le COVID-19 étant encore bien présent dans notre quotidien, l’EuroLeague a décidé de modifier l’organisation de la saison afin de protéger la santé et garantir la sécurité des équipes, du staff et des officiels. 

Le début de la saison 2020-2021 de la plus grande compétition européenne approche rapidement. Dans un souci d’équité et de durabilité, les dirigeants d’EuroLeague ont convenu à l’instauration de nouvelles règles, optimisant ainsi la réalisation du championnat. 

La première information communiquée concerne un changement des poules, réduites aux nombres de quatre. Ainsi, les Lionnes se retrouvent à présent dans la poule B, aux côtés du Fenerbahce (TUR), de Praha (CZE) et de Gdynia (POL). 

Cet aménagement des groupes s’accompagnent par la création future de deux « hub », qui accueilleront les équipes des différentes poules en un même lieu afin de disputer les matchs. Chaque équipe affrontera deux fois chacune les équipes de leur poule, élevant ainsi le nombre de matchs à 6. 

Le premier « hub » aura lieu du 29 novembre au 5 décembre, et sera suivit par l’organisation d’un second « hub » du 17 au 23 janvier. Les lieux de ces « hubs » n’ont pas encore été définis, et ne précisent pour le moment pas si elles accueilleront des spectateurs. 

Concernant la post-saison, les deux premières équipes du classement de chaque poule accéderont aux quarts de finale, qui seront disputés dans un lieu unique du 14 au 20 mars 2021. Ces quarts de finale comptabiliseront deux confrontations. 

Par conséquent, les Lionnes se retrouvent dans une poule plus favorable que la précédente. Néanmoins, le chemin vers les phases finales est encore long, et n’est pas encore gagné. Il est néanmoins vrai que les joueuses de Valéry Demory ont les armes pour remporter la victoire face aux trois autres équipes de leur poule. 

Il sera intéressant d’observer l’organisation précise, en fonction des conditions sanitaires, de ces « hubs », et l’impact positif ou négatif qu’elle aura sur les équipes. Au final, cette organisation est inspirée du fonctionnement de l’UEFA Champions League au foot, ou encore de la fameuse bulle en NBA et WNBA. 

Rendez-vous donc le 29 novembre pour le début de cette compétition remplie de surprise et d’interrogation. 

Crédit photo : LDLC Asvel Féminin 

Laisser un commentaire