LFB – Interview de Guy Prat : « La victoire et la volonté de remporter des titres sont nos moteurs »

La première partie de saison LFB 2020/2021 touche à sa fin. L’occasion pour BasketFly de faire un bilan à mi-saison de LDLC ASVEL Féminin avec Guy Prat, assistant coach des Lionnes.

L’appel du terrain se faisait de plus en plus pressant chez les joueuses de Valéry Demory après plusieurs mois sans basket. Malheureusement, cette envie a vite été modérée par la pandémie. Certaines Lyonnaises ont été positives à la Covid-19. L’organisation des entraînements a donc été modifiée. « Il y a eu un décalage dans la préparation des filles. Ainsi, certaines joueuses étaient prêtes physiquement, tandis que d’autres n’avaient pas encore commencé les entraînements. Ce retard a empêché une préparation collective optimale, ce qui peut expliquer nos défaites lors des deux premiers matchs », analyse Guy Prat.

L’intersaison a aussi été bouleversée par de nombreuses arrivées. « Il faut laisser du temps aux nouvelles joueuses pour s’adapter : à l’équipe, au staff, ainsi qu’aux différentes formes de jeu. Notre travail est de trouver des solutions pour créer une bonne osmose entre les joueuses des deux côtés du terrain. Nous avons la chance d’évoluer avec un groupe de filles qui est à l’écoute, qui a l’envie de travailler et qui est humainement génial. Les bonnes relations entre le staff et les joueuses sont importantes pour moi. Je considère LDLC ASVEL Féminin comme une grande famille».

Parmi les mouvements estivaux, Alysha Clark a effectué son grand retour au sein de la capitale des Gaules après son titre en WNBA avec les Seattles Storm. « Alysha n’a pas eu un impact immédiat sur le jeu en raison de sa longue absence des terrains après sa saison aux États-Unis. Avec le temps, elle a naturellement retrouvé ses capacités techniques et physiques pour apporter sur le terrain tout le talent qu’on lui connaît », précise l’assistant coach de Valéry Demory depuis 2011.

Des changements d’effectif qui, selon Guy Prat, ont eu un impact sur l’identité de jeu de l’ASVEL. « Nous sommes connus pour être une équipe défensive. Avec ces modifications, il nous faut reconstruire une base solide en défense pour ne pas perdre nos duels, et trouver un équilibre dans nos aides défensives ainsi que dans nos rotations. Il est plus simple d’être efficace en attaque, notamment lorsque l’on a des joueuses avec du talent individuel qui peuvent sortir des formes de jeu. »

Malgré un début de saison négative avec deux défaites consécutives face à Bourges et Landerneau, les Lionnes ont rapidement renoué avec la victoire, notamment lors de la phase aller en EuroLeague. « Sur le plan sportif, cette semaine a été intéressante car on a eu l’occasion de performer face à trois bonnes équipes dans un temps de récupération réduit. Il était important de savoir si l’on pouvait tenir ce rythme durant toute la semaine. »

Lors de ce premier hub, LDLC ASVEL Féminin a concédé une défaite face au premier ex-æquo de leur poule, Prague. Une défaite qui s’explique par une baisse de rythme dans le troisième quart-temps selon Guy Prat. « Nous avons eu un passage à vide au retour des vestiaires. Nous n’avons pas mis la même intensité défensive qu’en début de match à la différence de nos adversaires qui ont attaqué la deuxième mi-temps avec beaucoup plus d’agressivité. Par conséquent, nous avons perdu de nombreux ballons, et Prague en a profité pour prendre l’avantage. Malheureusement, nous sommes revenues trop tard dans le match. Ce scénario s’est répété le lendemain face au Fenerbahçe. Cette fois-ci, nous avons gardé notre intensité défensive malgré un manque de réussite en attaque, ce qui nous a permis de rester en tête. »

Une première phase réussie qui annonce du positif pour la suite. « Nous ne sommes pas là par hasard. Cependant, il ne faut pas se surestimer non plus. Pour le moment, nous sommes premier de la poule mais pas encore qualifié. Il nous faut donc assurer le deuxième hub et ce ne sera pas simple. Nous devons garder une mentalité de gagnant pour la suite de la compétition. »

Guy Prat conclut sur les objectifs à court et moyen termes de LDLC ASVEL Féminin. « L’objectif est d’aller le plus loin possible dans toutes les compétitions. Lorsque l’on est l’un des meilleurs clubs français ainsi qu’un bon club européen, la victoire et la volonté de remporter des titres sont nos moteurs. A propos de l’EuroLeague, l’objectif est bien entendu de décrocher le titre. Néanmoins, nous ne savons pas si ce sera dans un, deux ou trois ans. Le club progresse tous les jours, et détient les armes pour réaliser de belles choses. »

Crédit photo : Armand Lenoir / BLMA 

Laisser un commentaire