Une journée 100% féminine à Volvic !

Ce samedi 28 août, la CTC Nord Puy de Dôme, composée des clubs de Combronde BC, l’AS Maréchat et Mozac Volvic, organise un événement 100 % féminin au complexe sportif de Volvic. Durant cet après-midi, 4 affiches seront au programme avec une confrontation finale opposant les clubs de NF1 du RBF et Feytiat. L’occasion pour BasketFLY d’échanger avec l’un des co-président de la CTC, Kevin Girard.

– Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Kevin Girard, président du Combronde Basket Club et co-président de la CTC Nord Puy de Dôme Basketball depuis maintenant trois ans. J’ai fait toutes mes années de jeunes (dix ans) à l’AS Maréchat, l’un des trois clubs de la CTC. Puis, je suis allé à Combronde à partir de mes années seniors, où j’ai joué pendant douze ans.

– Quelle est l’importance de la section féminine dans votre CTC ?

Dans la CTC, on a environ 40 % des effectifs qui sont féminins. Nous avons trois équipes seniors féminines, une en pré-nationale, une seconde en régionale 3 et la dernière en départementale 2. Concernant les équipes jeunes, de U18 à U13, nous avions trois équipes par catégorie mais cette année, il n’y en aura plus que deux en U18. Enfin, les clubs travaillent chacun de leur côté sur les équipes U11.

– Quelles sont les projets avec ces équipes féminines ?

Notre volonté pour les pré-nationales, avec la nouvelle formule de championnat, est d’arriver à se qualifier en poule haute. Pour le moment, la montée en Nationale 3 n’est pas l’un de nos objectifs. Pour la R3, nous sommes en période de reconstruction donc on essaye d’intégrer des jeunes joueuses pour pallier les départs. En D2, c’est un niveau quasi loisir où les filles se font plaisir. Il n’y a pas d’objectif sportif particulier pour cette équipe.

À moyen terme, on espère atteindre régulièrement la régionale 1. Puis, grâce à notre formation, d’atteindre la Nationale 3 avec l’intégration des jeunes et le recrutement de quelques joueuses. Autrement dit, nous espérons faire un mélange entre la formation locale et le recrutement extérieur de nouvelles joueuses avec des expériences différentes.

– Comment vous est venue l’idée de créer cet événement ?

Mon collègue, Manuel Barbanchon, président de l’AS Maréchat et co-président de la CTC, travaille chez Groupama, une entreprise partenaire du RBF. Pierre Vacher l’a donc sollicité pour trouver un lieu afin d’organiser le match contre Feytiat. Le club ne voulait pas forcément faire le trajet jusqu’à Roanne mais plutôt jouer autour de Clermont-Ferrand. Nous avons donc choisi le complexe sportif de Volvic.

Pourquoi avez-vous accepté d’organiser ce projet ?

En Auvergne, nous n’avons pas d’équipe de haut niveau féminin. Grâce à cet événement, nos licenciés vont pouvoir assister à un match de haut niveau proche de chez eux. L’entrée sera gratuite pour attirer un maximum de gens à venir voir le match. C’est aussi la raison pour laquelle on a décidé d’organiser cette rencontre à Volvic. Hormis son infrastructure intéressante, le club de Mozac Volvic est un peu plus carencé sur la partie féminine, notamment dans les petites catégories.

De plus, avec la CTC, on recherche des systèmes de jumelage ou de partenariat avec des clubs auralpins. Nous l’avons déjà fait l’année dernière avec la CTC Feurs-Rozier. On souhaitait aussi développer la section féminine avec le RBF sur plusieurs années avec l’organisation de matchs amicaux ou peut-être des camps communs. Ces partenariats permettent de découvrir une autre culture basket.

Laisser un commentaire